Cuisine du Cap Vert : une recette de Katchupa

Cuisine du Cap Vert : une recette de Katchupa

La Cachupa ou Katchupa…

Le Kriol n’est pas toujours facile à orthographier…Une vieille histoire de clochers… Cependant, et tout le monde semble d’accord dans ce cas, la tradition souhaite que ce plat soit cuisiné le Samedi… Matériels nécessaires Prévoyez un fait-tout de taille cantinière, muni d’un couvercle lourd. Il vous faudra un pilão. (Vous savez, le grand tronc creux avec son grand manche) Une paire de baskets (pour rattraper le poulet sauvage) Un foyer de grande taille.

Pour 6 personnes

  • Un litre et demi de Maïs (Milho cutchido),
  • Un demi-litre de haricots blancs (Favona),
  • Un demi-litre de viande de porc salé (Carne d’porc salgad’),
  • Un poulet de ferme (Galinha d’terra),
  • Une saucisse (Linguiça),
  • Un quart de lard coupés en dés,
  • De la graisse (gordura),
  • Un chou (Repolho)
  • Des pommes de terre (Batata ingles),
  • Oignons, Ail, Coriandre (Cebola, Alho, Cointr’),
  • Du riz (Arroz), beaucoup de riz, qui sera cuit à la créole, et servi en accompagnement.

Mettez au feu dans un très grand volume d’eau : le Maïs « cutchido » (écrasé au pilon et trempé) et les haricots secs (trempés de la veille). Après trois heures de cuisson, rajoutez le lard, le poulet, le porc, les oignons et l’ail qui ont été bien rissolés à la poêle. Une demi-heure plus tard on ajoute le chou, les pommes de terre et le « cointr' » Une heure plus tard, c’est prêt…

Comment cela se mange ?

À l’issue de la cuisson, vous obtiendrez deux produits distincts : Le liquide et le lourd. Le premier jour, on consomme le liquide : la Sopa d’Catchupa. Attention : La soupe ne se conservera pas jusqu’au lendemain. Le nom commun de ce premier plat est « Catchupa fresca » Comme on ne dispose d’aucun moyen adapté pour stocker l’immense fait-tout, il va rester dans la cuisine, plein de produit, juste couvercle fermé. Le lendemain matin et les jours suivants, jusqu’à ce que tout soit consommé, on va prélever du produit lourd. Dès cet instant le plat devient « Catchupa guizada » Il sera re-cuisiné à la poêle : Attention aux risques de brûlures

  • On met un demi verre d’huile au fond de la poêle pour cuire des « ov xtrelòd »
  • Les œufs sont cassé directement dans l’huile. A l’aide d’une grande cuillère, on va projeter l’huile bouillante sur l’œuf jusqu’à obtenir la cuisson désirée. On en retire l’œuf cuit.
  • Dans l’huile encore bouillante, on va faire cuire une Linguiça (saucisse) ou du Touçin (gras de porc) ou du lard. Le gras qui sera dégorgé se mélangera avec l’huile. On retire le truc bien frit.
  • On jette enfin le produit lourd de Catchupa que l’on y fait bien frire, jusqu’à absorption de toutes les graisses.

Particularité diététique de la Catchupa guizada

Cela tient si bien au ventre que l’on peut se limiter à une seul repas par jour, travailler comme une bête, faire des randonnées interminables, du vélo, de la natation. Paradoxalement, ce n’est pas indigeste. Toutefois, c’est un plat à consommer avant 16h. Cela fait son poids dans l’estomac…

Une solution plus simple ?

Renseignez-vous avant, venez au Cap Vert, commandez, mangez… Voir aussi l’article : La cuisine du Cap Vert

Cet article est intéressant ? Partagez le …Share on Facebook

Description de l’auteur

André

À propos de l’auteur:

Pas de commentaire

Ajouter votre réponse

Réinitialiser